Muse amoureuse de Souleymane Diamanka

Nous aimons Souleymane Diamanka qui a su garder l’Afrique en lui dans ses voyages. Nous aimons que la langue Peul se mêle au français comme il déclame sa poésie urbaine de sa belle voix grave. Ses parents ont su, malgré l’éloignement enraciner en lui cette appartenance au peuple Peul  dont il nous fait découvrir la poésie.

Publicités
Cet article, publié dans Musiques, slam, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s